Une nouvelle sur la guerre de 14-18 1


Cette fois-ci, je me suis embarquée dans une nouvelle expérience : l’écriture d’une nouvelle sur la Guerre de 14-18.

D’accord avec vous, le sujet paraît plutôt sombre au premier abord. Alors d’où peut bien me venir cette drôle d’idée d’écrire sur ce thème, me direz-vous.

Simplement parce que j’ai souhaité prendre part au projet de recueil de nouvelles lancé par les éditions D’un autre ailleurs pour le Centenaire de la Grande Guerre. L’idée : rassembler des textes originaux de 3000 mots maximum, directement inspirés de cette guerre afin de rendre hommage à nos soldats disparus ou blessés. Les histoires ainsi recueillies seront toutes publiées progressivement sur le site de l’éditeur et consultables gratuitement par les internautes. En cas de succès, ce projet numérique pourrait être suivi par la publication d’un recueil papier, sélectionnant 30 de ces nouvelles, le 11 novembre et commémorant ainsi les 100 ans de l’Armistice. Loin d’être un simple concours de nouvelles, ce projet constitue une initiative citoyenne pour la transmission de la mémoire et le soutien des blessés de guerre de la Défense puisque les droits d’auteur et éventuels bénéfices seront reversés aux « Gueules cassées ». Vous l’aurez compris, ceci est un beau projet qui mérite d’être partagé !

 

Créer cette courte histoire, c’était aussi pour moi l’occasion de me frotter de nouveau à l’exercice d’écriture que constitue la nouvelle (genre dans lequel j’ai déjà publié plusieurs textes que vous retrouverez ici). Et entre deux longs projets de romans (le premier « Les pins pour témoins » dans les Landes du XIXe siècle et le deuxième plus contemporain « Le poids du silence » où l’on suit les aventures de sexagénaires qui cachent un terrible secret), l’idée de produire un texte à plus courte échéance a fini de me séduire !

 

Je me suis alors lancée dans un travail de documentation, étape essentielle pour offrir à mes personnages un cadre jalonné de vrais événements historiques et de détails réels (et souvent glaçants). Puis il était temps de donner vie à mes héros de guerre, qu’ils soient soldats envoyés au front ou personnels présents pour les soigner. Mais trêve de blabla, il est temps de vous faire découvrir ma nouvelle : « Ma Reine de Guerre », qui est consultable dès à présent sur le blog Crimes de pays.

 

Ma nouvelle vous plait ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager et à voter pour cette histoire directement sur le blog Crimes de pays !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Une nouvelle sur la guerre de 14-18

  • Nicole Provence

    Oui Françoise, je l’ai trouvée formidable ta nouvelle,  » Ma reine de guerre » , sensible, triste bien sûr, mais qu’y avait-il de gai à cette époque? J’ai aimé cette rencontre entre les deux  » ennemis » qui fraternisent malgré tout!
    J’espère qu’elle sera publiée avec toutes les autres ( et la mienne 🙂 ) dans un livret que nous proposera Bruno Carpentier et les éditions  » D’Un autre Ailleurs »