Landes et échassiers

Bonjour !

Voici de mes nouvelles : mon dernier bébé est achevé ! Son nom ? “L’enfant des pins”.

Oui, ma compilation d’infos avait un but, et pas seulement celui d’encombrer mon bureau de documents, archives et autres papiers volants. Les recherches furent longues et passionnantes. Les témoins  coopératifs et fiers de l’être. Les rencontres restent mémorables et les écomusées m’ont fascinée. Mais il était enfin temps de m’y mettre : alors j’ai fait chauffer mon clavier et j’ai travaillé. Dur ! Et recommencé, souvent !

Je voulais mettre en lumière les Landes du XIXème siècle.

Pas facile, mais j’aime la difficulté. Je peux vous assurer qu’on est mieux parmi les pins, aujourd’hui ! Et puis des héros il y en a toujours eu, même sans paparazzis pour les dénicher.
J’ai bataillé avec l’histoire avec un grand H. Napoléon m’est même devenu familier lors de mon écriture. Et la forêt s’est faite ma scène. Mes personnages ont habité nombre de mes nuits. Ils ont su me dire : « Eh, Françoise, tu dérailles, là ! Fait naître un p’tit ! Et ce personnage, fais-le disparaître ! ». Bon, d’accord.

Alors assez tourné autour du pot. Vous voulez peut-être savoir ce que je vais bientôt vous proposer ?

Un roman ? oui !

Pour adultes ? Encore oui !

Et l’histoire, me direz-vous ? Celle des métayers (certains paysans) lorsque les Landes n’étaient qu’un désert. Avec des marécages, pour l’eau bien sûr ! La plantation de ces magnifiques pins, une galère ! A cette époque, le gemmage promettait richesse à tous… Mais n’a rempli les poches que de quelques uns.

Et l’amour dans ce roman ? Présent ! On s’adore, on se déteste, on se marie. On s’aime, on fait des enfants.
Mais on cache aussi des secrets de famille. Jalousie, vengeance, agression, incendie sont aussi de la partie.

Vous voulez en savoir plus ? Encore un peu de patience : sortie du livre prévue avant Noël chez City Editions.

[Mise à jour le 20/11/2018 : Vous pouvez commander dès à présent ce roman auprès de votre libraire préféré ou sur internet (Fnac, Amazon, Gibert…).]

Coupeuses de bruyère dans la lande de Pradéou, photo d'archive
Félix Arnaudin, « Taillayres, coupeuses de bruyère – Pradéou » Source : Musée d’Aquitaine

3 réponses pour “Mon nouveau roman sur les Landes !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.